La technique du squeeze contre l’éjaculation précoce

Le Squeeze est une technique efficace utilisée contre l’éjaculation précoce ! Simple et rapide, vous allez obtenir des résultats immédiats avec cette méthode… je vous dévoile donc ici la technique du squeezing en sexualité ! Découvrez comment la technique et la méthode du squeeze va vous aider avec votre éjaculation ! En mode stop éjaculation !

technique squeeze

 

Le principe de la méthode Squeeze

Le Squeeze est une technique efficace pour lutter contre le problème d’éjaculation précoce. Mais alors, en quoi consiste cette technique ?

Le terme Squeeze signifie “presser” en anglais. Dès lors que vous ressentez l’imminence de l’éjaculation, vous ou votre partenaire doit effectuer une pression au niveau du gland afin de bloquer immédiatement l’éjaculation. C’est ça, en gros, la méthode squeeze pour l’éjaculation.

La technique du squeeze est censée « bloquer » l’éjaculation. Pour ce faire, votre partenaire (ou vous-même) doit comprimer le gland juste avant la survenance de l’éjaculation.

Pour réaliser la technique du squeeze correctement, il faut exercer une pression au niveau de la partie inférieure du gland. Effectuez cette pression là où se trouve le frein pendant 2 à 3 secondes. Cette compression a pour effet de bloquer l’afflux sanguin dans votre pénis et donc de retarder l’éjaculation.

Ce geste bref et précis, généralement effectué par la partenaire, permet de retarder le réflexe éjaculatoire et donc d’obtenir des rapports sexuels plus longs. En effet, la compression bloque le flux sanguin dans le pénis : elle a pour effet de diminuer l’intensité de l’érection et de faire baisser le niveau d’excitation sexuelle.

La technique du squeeze a été inventée par William Masters et Virginia Johnson au début des années 1970.

 

Pratiquer la technique du Squeezing

En pratique, lorsque vous sentez l’excitation monter, faites signe à votre partenaire pour qu’elle se retire et presse votre pénis pendant 2 à 3 secondes avant de reprendre l’acte sexuel. Vous pouvez aussi presser vous-même votre pénis (c’est moins sensuel).

Cela présuppose que vous avez bien appris à reconnaître le moment de l’approche de l’orgasme.

Une fois la première excitation passée, vous pouvez essayer d’autres postions, tout en continuant à interrompre le rapport pour presser le pénis en cas d’arrivée de l’éjaculation.

Certes, le squeeze n’est pas vraiment agréable pour votre partenaire, puisque le rapport est interrompu plusieurs fois. Mais au moins, cette technique pourra vous faire tenir plus longtemps au lit !

Pour obtenir de bons résultats avec la pratique du squeeze, il est possible de l’accompagner de la technique du Stop and Go. En effectuant ces deux techniques simultanément pendant l’acte, vous allez améliorer rapidement vos performances sexuelles pour le plus grand plaisir de votre partenaire ! 😉

 

Stop and Go ou Méthode du squeeze ?

Tout comme le Stop and Go, la technique du squeeze a plus d’inconvénients que d’avantages. Mais, tout comme le Stop and Go, le squeeze ne fait les choses qu’à moitié : plusieurs aspects de l’éjaculation sont oubliés.

Si contrairement au Stop and Go, elle se focalise sur un aspect physique de la survenance de l’éjaculation, elle oublie totalement la dimension psychologique. Car l’excitation est d’abord psychologique !

Devoir s’arrêter en plein rapport (ou exercer une pression sur le gland pour bloquer l’éjaculation) a en réalité peu de chances de rendre votre rapport satisfaisant.

Je vous conseille donc de connaître les deux méthodes et les combiner.

Mais ne renoncez pas pour autant à la pression pénienne !

 

Les inconvénients du squeeze

Premièrement, cette technique fonctionne difficilement toute seule : elle nécessite d’autres apprentissages. Ensuite, il faut réellement que les deux partenaires se connaissent, afin de prévenir le moment de l’éjaculation et de savoir bien communiquer et agir de concert.

Et même si on prévient son partenaire complice, comprimer une partie du gland et du pénis pour stopper l’éjaculation n’a pas 100% de chances de fonctionner. En plus d’être assez inconfortable, il faut bien le dire.

L’homme risque de perdre son érection, l’excitation risque de retomber entre les deux partenaires, et surtout cette technique n’est pas infaillible, comme on l’a dit. Plus encore, elle est très délicate à réaliser avec quelqu’un qu’on ne connaît pas…

 

Conclusion sur la méthode squeeze

On propose de nos jours énormément de moyens pour soigner l’éjaculation rapide. Ces méthodes vendent parfois des « produits miracles » ou des solutions hâtives. Je ne vous les conseille pas. Il y a aussi beaucoup d’arnaques.

Désapprendre un réflexe comme l’éjaculation rapide demande du temps. Et des techniques comme le Stop and Go ou la technique du squeeze atteignent vite leurs limites. Au lieu d’aborder le problème d’une manière externe (que le partenaire comprime le gland ou la verge afin de bloquer l’éjaculation), il semble important d’essayer différentes approches physiques et comportementales.

Pourtant, il existe de nombreuses solutions médicales actuellement. Vous pouvez décider de vous tourner vers un médecin : avec lui, vous pourrez décider de l’approche que vous souhaitez expérimenter. Un médecin pourra également prescrire des traitements (inhibiteur de la recapture de la sérotonine, traitements topiques à appliquer sur le gland…) pour retrouver une vie sexuelle apaisée. Et vous bénéficierez aussi des meilleurs conseils.

Enfin, si vous souhaitez guérir de l’éjaculation précoce sur le long-terme, il semble qu’une thérapie comme le programme Comment Bander Dur Et Longtemps donne toutes les infos à connaître pour travailler chez soi au quotidien et surmonter ce problème.

Si vous votre problème d’éjaculation précoce persiste, nous vous conseillons de suivre une méthode complète contre l’éjaculation précoce ! Il existe aujourd’hui des exercices mentaux et physiques, à faire quotidiennement, qui permettent de soigner l’éjaculation au long terme de manière durable.

 

Yann, ancien éjaculateur précoce

 

Bonus : le schéma de la pression pénienne

Nous savons aujourd’hui l’influence et le rôle des muscles du périnée dans la survenance de l’éjaculation. Lorsqu’on dépasse un certain seuil d’excitation, ces muscles se contractent de façon réflexe, pour expulser le sperme. Une solution peut-être de travailler pour muscler votre muscles du périnée.

Avez-vous vu la page sur le sujet, cela vous aidera beaucoup : Comment renforcer son muscle PC ?

Pour pratiquer le squeezing : A l’aide du pouce, il faut appuyer sur le frein (un mince repli de peau qui retient le prépuce lorsque le gland est décalotté) et avec l’index et le majeur, comprimer le gland. L’autre main doit servir à comprimer aussi la base de la verge.

 

pression penienne