Comment ne pas jouir trop vite ?

Comment ne pas éjaculer trop vite ? Comment venir moins vite ? Enfin, comment jouir moins vite et comment éjaculer plus lentement ?

comment jouir moins vite

Cliquez pour savoir comment ne pas éjaculer trop vite.

L’éjaculation précoce, appelée aussi éjaculation prématurée, c’est le fait de venir trop vite, en moins de 3 minutes lors d’un rapport sexuel.

« Tu n’as pas à avoir honte » ou encore : « ce n’est pas grave »… voilà les premiers mots qui sortent de la bouche de votre partenaire lorsque vous venez de mettre un terme trop rapide aux ébats amoureux. Mais le pense-t-elle seulement ? Comprend-elle ce que vous ressentez quand vous vous sentez obligé de vous excuser de ne pas l’avoir comblée ? Pas sûr…

C’est pourquoi l’article du jour s’intéresse à un problème très fréquent chez les hommes : l’éjaculation précoce. S’il n’existe pas de mesure exacte pour savoir ce que définit en terme de temps, l’adjectif précoce, il est admis par consensus que cette dernière repose sur une éjaculation non-maîtrisée ayant lieu dans les premières minutes du rapport sexuel.

Il est aussi important de souligner que ce phénomène n’est pas une maladie. Elle provoque cependant déception et frustration et peut nuire à la vie sexuelle dans le couple. Si elle est présente depuis vos toutes premières expériences sexuelles, on parlera d’éjaculation précoce primaire. Elle sera qualifiée de secondaire si elle apparaît subitement alors que vous n’y étiez pas confrontés auparavant (elle résulte alors la plupart du temps d’un choc émotionnel).

Mais alors que faire pour l’éviter ? Y-a-t-il des astuces pour « durer » plus longtemps ? Si cela vous intéresse… prenez connaissance de mes conseils ci-dessous !

comment jouir plus lentement

 

Jouir moins vite #1 : Votre esprit, vous libèrerez

Il faut savoir que l’éjaculation précoce est bien souvent causée par la peur de ne pas être à la hauteur et de décevoir sa partenaire. C’est donc en grande partie un problème d’ordre psychologique. Pour être plus efficace, l’un des conseils les plus communs est alors d’utiliser la visualisation.

Quand vous réalisez que votre volcan est sur le point d’entrer en irruption, focalisez votre esprit sur un élément qui ne possède pas de connotation sexuelle et qui n’est absolument pas attirant, voire répugnant : le chien de votre voisine, une horde de zombies…imaginez-vous en train de faire la vaisselle ou pensez à votre grand-mère ! Ce simple procédé mental peut faire des miracles !

Il présente cependant le léger désavantage de réduire votre concentration sur le moment présent. La difficulté est alors de mettre en place cette visualisation en gardant les yeux ouverts… Mais une prolongation de l’acte vaut ce petit sacrifice, pas vrai ?

 

Jouir moins rapidement #2 : Aux préliminaires, vous reviendrez

Si vous sentez que vous n’allez pas réussir à tenir la distance du fait de votre trop grande excitation, rien ne vous interdit de sortir de la demoiselle pendant quelques minutes. Vous pouvez tout à fait conserver la tension sexuelle, en embrayant par exemple sur les plaisirs que vous pouvez procurer à l’aide de votre langue !

Cela permettra à votre sexe de se reposer, de faire littéralement redescendre la pression et au final de vous sentir moins crispé. Une fois que vous serez apte à reprendre votre office, vous pourrez vous remettre au travail ! Cette technique qui peut paraître un peu « cache-misère » est cependant très agréable pour votre partenaire, il y a donc relativement peu de chances d’être victime de commentaires négatifs en l’utilisant. Et si elle vous demande pourquoi agir soudainement de la sorte, dites-lui que son plaisir passe avant tout et que c’est un petit cadeau à son attention !

 

Jouir plus lentement #3 : Votre respiration vous contrôlerez

Un peu à l’image des femmes enceintes lors de l’accouchement, le contrôle de votre respiration peut s’avérer efficace pour retenir votre éjaculation. Prenez lentement de longues inspirations pour ne pas laisser l’excitation vous monter à la tête (et au reste du corps) et ainsi minimiser l’effet du plaisir quand vous êtes sur le point de craquer.

Vous pouvez vous concentrer et calquer votre respiration sur le rythme de la pénétration : expirez quand vous allez en profondeur et inspirez lors de la phase de retour de votre sexe. Si vous parvenez à appliquer cette méthode, vous sentirez l’envie d’éjaculer diminuer et pourrez par la suite reprendre un rythme de respiration qui correspond plus à l’activité en cours (la respiration saccadée est un facteur d’excitation de votre partenaire).

 

Ne pas jouir vite #4 : De position vous changerez

Si l’éjaculation est toute proche, n’hésitez pas à alterner les positions. Choisissez en priorité celles où vous vous sentez le plus à l’aise pour vous retenir. Cela dépend de vos ressentis personnels. Pour ma part, je trouve la levrette bien plus excitante que d’être sous ma partenaire.

Donc je choisirais cette dernière position en laissant ma partenaire se positionner au-dessus (ce que je trouve sympa mais je sais que je ne viendrai pas). Cela vous permettra de durer plus longtemps, et ne paraîtra aucunement suspect !

Le tout est de savoir quand changer de position. Pour cela, veillez bien à ne pas dépasser ce qu’on appelle le point de non-retour (le moment où quoi que vous fassiez, vous ne pouvez plus vous retenir). Appuyez-vous sur vos sensations, et profitez des quelques secondes dont vous bénéficiez lors du changement de position pour souffler un peu et laisser reposer votre sexe.

 

Ne pas jouir trop vite #5 : Une forte pression vous appliquerez

C’est une méthode peu conventionnelle que je vous propose ici, mais elle marche, alors pourquoi s’en priver ? Quand vous sentez que le moment fatidique approche, retirez-vous du corps de votre partenaire et appliquez une forte pression sur le bout de votre gland. Cela semble étrange comme ça, mais c’est très efficace. De plus, la sensibilité de ce dernier est beaucoup moins importante du fait des frictions lors de la pénétration.

Conservez cette ferme pression jusqu’à sentir la pression dans votre pénis diminuer. N’attendez pas trop longtemps avant d’utiliser ce procédé au risque de vous retrouver avec une main qui colle et des draps mouchetés ! Si vous vous sentez à l’aise avec votre partenaire, vous pouvez même lui demander d’effectuer l’opération, elle sera sans doute ravie de vous donner un petit « coup de main ». Haha !

 

Ne pas jouir trop rapidement #6 : Avant le spectacle une répétition générale vous ferez

C’est une des tactiques les plus efficaces que de nombreux hommes utilisent : se masturber quelques heures avant de faire l’amour (1 à 2 heures). Cela permet de « nettoyer votre système », de faire redescendre toute tension sexuelle et désensibilise votre corps à tel point qu’il est plus difficile d’atteindre le même état d’excitation durant l’acte sexuel.

Le point négatif est cependant le fait que pour mettre en place ce genre de méthode vous devez savoir à l’avance si vous allez avoir un rapport sexuel ou non. Mais ces derniers sont souvent spontanés. Alors si vous avez un rendez-vous galant, n’hésitez pas à vous « préparer » comme il se doit et ainsi à mettre toutes les chances de votre côté !

comment jouir moins rapidement

 

ÉJACULATEUR PRÉCOCE : Ce qu’il faut retenir

Comment jouir moins vite : Ayez confiance…

En vous et en votre partenaire pour ne pas ressentir de quelconque frustration et pression. Vous ne devez pas avoir peur d’être jugé et encore moins de ne pas être à la hauteur. Ayez confiance et gardez en tête que vous n’êtes pas en train de risquer votre vie.

Comment jouir moins rapidement : Pensez à autre chose…

Je vous ai proposé de penser à votre grand-mère. Bon, je vous l’accorde, quand vous êtes entre les cuisses d’une nana bien bandante, la vision de mamie n’est pas franchement la bienvenue. Du coup, je vous propose une autre alternative : arrêtez la pénétration et repassez aux préliminaires. Oui, mais sachez le faire naturellement et avec tact… Sachez que votre partenaire ne le verra pas d’un mauvais œil, au contraire, les nanas adorent que les mecs retardent l’éjaculation pour faire durer le plaisir.

Comment venir moins rapidement : Les préliminaires…

Ne sont pas uniquement destinés à être pratiqués avant l’acte sexuel, au contraire, vous pouvez y revenir aussi souvent que vous le souhaitez, et encore plus pour retarder votre éjaculation. Si vous sentez que vous êtes à deux doigts d’exploser et qu’il est bien trop tôt, alors retirez-vous et occupez-vous de la fille avec votre langue et vos doigts. Ainsi, vous prendrez un peu de repos tout en continuant de faire du bien à votre partenaire.

Comment venir moins vite : Les sex toys…

N’hésitez pas non plus à utiliser des sex toys ! Tout dépend de votre ouverture d’esprit et de celle de votre partenaire mais si vous êtes tous les deux complices et ouverts à d’autres pratiques sexuelles, alors les sex toys peuvent vous sauver la mise en cas d’alerte d’éjaculation précoce.

Comment venir moins rapidement : Évitez les positions…

…Qui vous excitent le plus. Ça tombe sous le sens mais si vous savez que vous avez tendance à éjaculer plus vite dans une position que dans une autre, alors évitez à tout prix ces positions et gardez-les pour la fin.

Comment tenir plus longtemps : Le cockring…

C’est un anneau pénien que vous devez placer à la base de votre queue en érection avec ou sans les testicules. C’est un super moyen de prolonger votre érection et d’intensifier l’éjaculation !

Le cockring (bague de bite) doit se mettre sur votre pénis en érection, surtout pas au repos ! Autrement, vous risquez de le porter trop serré et que ça vous gêne. Essayez de ne pas le porter plus de 30 minutes car il bloque tout le reflux sanguin sur votre gland et ce n’est pas idéal de le garder trop longtemps au risque que vos veines éclatent avec la pression. En clair, le cockring retarde l’éjaculation et intensifie votre orgasme.

Que demander de plus ?

Vous voyez, les techniques de retardement d’éjaculation ne manquent pas alors vous n’avez plus aucune excuse pour craindre de ne pas y arriver !

Ayez toujours confiance en vous et n’hésitez pas à en parler avec votre copine.

Vous verrez qu’elle sera d’un grand soutien et qu’elle fera tout pour vous faire sentir encore plus à l’aise. Aucun doute là-dessus !

Si vous n’osez pas encore en parler avec elle, alors testez les techniques que vous pouvez gérer tout seule (la branlette avant, vous retirer, etc.) mais je vous conseille quand même d’en parler avec elle pour que vous soyez VRAIMENT à l’aise et en totale confiance. Vous verrez, petit à petit, ça ira de mieux en mieux. Encore une fois, souvenez-vous que vous ne jouez pas votre vie ! Souvenez-vous aussi que si vous attachez de l’importance à retarder votre éjaculation, alors ce sera très bien vu aux yeux de votre belle ! N’oubliez pas non plus que c’est surtout dans la tête et que votre copine ne pense PAS tout le temps à votre éjaculation précoce. C’est vous que cela obsède ! 😉

=> Les méthodes pour tenir plus longtemps au lit

Yann, ancien éjaculateur précoce